la question du 2e

La question du 2e enfant est très présente en ce moment, on y pense, on en parle. La poulette nous demande une petite sœur même si je pense qu’elle ne réalise pas du tout les conséquences.

On termine le projet de la maison, on a déménagé en décembre dernier, l’intérieur est terminé et il reste pas mal de choses à l’extérieur mais on devrait pouvoir passer un été tranquille. Du coup, on se retrouve dans cette maison où l’on avait prévu une chambre pour un 2e enfant, cette chambre que l’on a pour l’instant transformé en salle de jeux, et on se pose des questions.

Beaucoup de questions…

Très franchement, autant pour ma poulette, c’était très clair, je voulais un bébé, j’étais impatiente…Je me posais des tonnes de questions, évidemment mais c’était totalement différent. Là je ne sais pas ce que je veux ! Monsieur serait plutôt pour mais j’ai l’impression que lui non plus ne réalise pas !

giphy

Et le problème c’est que je n’arrive pas à savoir si j’ai envie d’un 2e ou non ! Je suis fille unique donc ça ne me dérange pas que ma fille le soit également, je n’en ai pas souffert mais je me demande si je ne suis pas en train de la faire passer à côté de quelque chose parce que moi je ne l’ai pas vécu et que l’inconnu me fait peur ! Le changement fait peur. On a trouvé notre petite routine tous les 3, on est bien. Mais au fond de moi, il y a quelque chose qui me fait me poser des questions…Je pèse le pour et le contre en permanence et je n’arrive pas à me décider.

Réfléchir beaucoup….

Il y a les raisons égoïstes : faut pas se voiler la face, une grossesse transforme le corps d’une femme. Je n’ai pas envie d’être fatiguée, de gérer les nuits, les couches, les pleurs incompréhensibles…Ma fille est une perle, elle a fait ses nuits tôt, était un bébé parfait, qui dormait la nuit, faisait des longues siestes, était régulière dans ses tétées dès la sortie de la maternité, puis réveillée c’était un amour qui faisait des sourires et observait tout…! Et si le 2e était tout le contraire ? Est-ce que je serai capable d’être disponible pour elle si j’ai des nuits pourries, gérer la maison, le boulot… ?

Et pourtant quelque part dans ma tête, il y a une petite voix qui me dit qu’un 2e enfant ce serait génial, que ma poulette serait une grande sœur protectrice et aimante. Elle me dit qu’elle serait heureuse mais est-ce qu’elle ne serait pas malheureuse que j’ai moins de temps pour elle ? De me, de nous partager ? On a une relation très fusionnelle toute les deux et je n’ai pas du tout envie que cela change. Je n’ai pas envie qu’elle change. Est-ce que nos relations seront aussi fortes ? encore plus fortes ? Autant de questions dont je n’ai pas la réponse…

Et puis bien sûr il y a les raisons financières : nouveau crédit, nouveaux impôts…Est-ce qu’on s’en sortira avec la nounou ou la crèche à payer en plus ?  Bref je me pose des questions ! Et pour vous la décision était simple ?

allo-maman
Body www.bebetshirt.com/

12 commentaires sur “la question du 2e

  1. Coucou.. bon, bien sur je ne peux pas décider à ta place ou quoi. Moi je voulais au moins 2 enfants, j’ai un frere et j’adore notre relation, je voulais que mon fils ait ca aussi.
    Dans les faits, mon 1er de 3 ans a été compliqué au début, donc on se disait “ca sera pas pire”. non c’est vrai, il adore sa soeur qui lui voue un culte aussi. Elle fait toujours pas ses nuits (10 mois) mais est plus autonome que lui. Elle a du mal a dormir autre part que dans son lit lais n’a pas de mal a aller avec des étrangers (mon fils a été dans les bras jusqu’a lage de 2 ans environ, impossible de le poser avec du monde) elle bouge de partout alors que mon fils etait plus pataud. Elle prend pas de biberon, donc on galere avec nos petits suisses et nos verres mais elle adore manger et croquer dans tout, mon fils opterait pour du tout liquide je pense…
    bref ils sont différents. on ne se réjouissait pas qu’il puisse dorlir partout sans difficultés, on voit qu’avec la miss c’est pas pareil, on ne voyait pas qu’il était toujorus avec nous, là on découvre qu’elle joue toute seule à 10 mois. Bref meme si tu penses que ta fille était “facile” tu verras que le 2nd, s’il y a, sera différend et aura des “plus” aussi !
    Niveau organisation ca change, c’est clair, mais ca fait du bien.
    Mais surtout, quand je les voit à 2, je trouve que ceux qui font le choix de n’avoir qu’un anfant (et ils ont le droit hein) passent a cote de quelque chose. C’est magique de les avoir. Cette relation tellement différente de la notre, que l’on peut pas interférer, si magique, si brute, si pleine (bonne ou pas) mais tellement géniale. rien que pour ca, je m’en fiche des nuits pourries, quand je la vois attaquer son frere le matin pour avoir un calin, et que lui la prend dans ses bras en la couvrant de bisous. ca me va…

    1. Coucou, merci pour ton commentaire, j’avoue que ça me surprend toujours les relations tellement fortes entre frères et soeurs c’est tellement attendrissant.
      Il y a un truc aussi c’est que les enfants rapprochés sont plus proches. ma fille va avoir 5 ans…bref trop de questions hihi

  2. bien sûr je ne peux pas décide à ta place et je ne saurais te dire si c’est bien ou pas mais ce que je pense c’est prenez votre temps quand vous serez prêt vous le saurez, je trouve que c’est bien aussi des enfants d’age éloigné, tu peux profiter des 2 bébés. Chez nous c’est la question du 3ème, pendant longtemps on ne savait pas, un coup oui un coup non, et puis au fil du temps les choses se sont éclaircies, lorsque l’on faisait des choses on essayé de voir si un bb aurait sa place dans cette vie et on a fini par se dire que oui. Profitez de votre puce et la réponse viendra toute seule.

    1. Super bientôt un troisième alors !! 🙂 Je pense aussi que lorsque je serai prête, mes questions ne m’empêcheront plus de prendre une décision ! J’espère juste que ce sera pas à 40 ans lol

  3. Je suis en plein de ce questionnement aussi.
    Ma puce a eu 3 ans la semaine dernière. Je me dis que si on attend trop, ils risquent d’avoir trop d’écart pour être complices. Pourtant, j’ai des exemples de fratries rapprochées qui ne s’entendent pas très bien et le contraire aussi…
    Et puis, je suis indépendante et cela fait juste 2 ans que je gagne bien ma vie. Un congé maternité ne risquerait-il pas de mettre un frein à ma carrière? Et financièrement, est-ce qu’on s’en sortira?
    Surtout qu’on a pour projet de devenir propriétaire, sûrement de faire construire, dans les mois qui viennent, et donc avoir un crédit (alors qu’on n’a pas de loyer actuellement et qu’on vit vraiment confortablement).
    Et tout simplement: est-ce que j’ai vraiment envie d’un deuxième enfant, ou est-ce que c’est juste “pour faire un peu comme tout le monde”? Est-ce que je me sens vraiment de retrouver les mauvaises nuits (ma fille ne les a faites qu’à 2 ans, et encore aujourd’hui, il y a régulièrement 1 réveil la nuit…). Et si cette deuxième grossesse se passait mal, contrairement à la première qui a été plutôt facile? Et si l’accouchement était encore pire?
    Bref, comme toi, je me pose des centaines de questions et je ne sais pas quand j’aurai les réponses…

    1. Enfin quelqu’un qui se pose autant de questions que moi !! Idem niveau professionnel, je me pose des questions aussi, on a beau dire ce qu’on voudra c’est souvent un frein. En tout cas, ça l’a été à ma première grossesse aussi et je sais que ça le serait pour une 2e mais cette fois-ci j’ai pas envie que le boulot me prenne la tête 😉
      On dit souvent que les enfants sont différents, si tu as un 2e il fera peut-être ses nuits tôt ! Malheureusement je crois que nous ne pourrons pas avoir de réponses à nos questions avant d’y être…

  4. Chez nous aussi la question se pose, mais quelque part je me dis que si la question se pose c’est qu’on connaît déjà la réponse 🙂 Contrairement à toi, ma fille n’était pas du tout prévue mais pas moins désirée. Donc si on fait un second bébé, on l’aura décidé et autant te dire que ça ne fait pas trop partie de nos habitudes de prévoir lol. Alors pour le coup, c’est ça mon inconnu à moi. On va bientôt déménager pour une nouvelle ville, on envisage d’acheter, je viens de me lancer en tant qu’indépendante … alors ce bébé prévu, qui va tout chambouler, j’ai l’impression que, bizarrement, ça va me réconforter dans ce nuage de plans bien établis … Allez, tu te lances, je me lance ? 😀 (c’est vrai que ça se décide entre blogueuses ces choses-là haha !)

  5. Coucou,
    Ah la fameuse question, je l’ai aussi dans la tete, même si ce ne serait pas pour tout de suite ( mon fils a 16 mois). J’ai toujours dit que je voulais 2 enfants. J’ai une sœur et mon homme un frere et je trouve que c’est une relation très importante dans la vie d’une personne. Ma maman est fille unique, et même si elle n’en a pas souffert étant jeune, quand elle s’est retrouvée orpheline de ses parents, bien qu’elle est déjà fait sa vie, elle a senti ce “vide”. Je me pose les mêmes questions que toi, d’ordre financier, le boulot, le temps pour chacun, et je suis aussi très fusionnelle avec mon fils et au début de ma maternité je ne pensais pas recommencer. Malgré tout ca et l’appréhension de tous ces chamboulements, je sais que vous voudrai un deuxième, car je pense que les relations fusionnelles parent/enfant ne sont pas forcément bonnes, mais aussi ( et ça peut paraître glauque) s’il nous arrive quelque chose à son papa et à moi, mon fils ne vivra pas ça seul.
    Et un bébé c’est tellement de bonheur, pourquoi se priver de ca ^^

  6. Oui chez nous la décision a été évidente, on voulait un 2e bébé mais on a tous les 2 une petite sœur donc ça doit jouer, pour moi c’était comme l’allaitement zéro question une évidence…. Mais je pense que plus on attend plus on vieillit et plus on se pose de questions…. Moi ca a été la question du 3e…. Bonne réflexion et écouté ton corps 😉

    1. oui je regrette parfois d’avoir attendu. Tes filles sont super proches car rapprochées, des enfants ayant 6 ans d’écart…je doute.
      Tu te pose encore la question pour le 3e ? 😉

  7. Ici aussi on se pose la question ! Un peu pour les mêmes raisons que toi… Le premier je me suis jetée à l’eau, j’ai vécu une grossesse de rêve, mon fils est calme, aucuns soucis de santé, rien ! Mais là… un pas vers l’inconnu, beaucoup plus de questions pour le premier !! J’ai quand même sauté le pas, j’ai arrêté la pilule mais c’est tout, pas de changements particuliers . Si bébé doit s’installer, il s’installera ! Carpe diem !

  8. Ici aussi y a tout cela dans ma tête et bien plus encore… sauf que moi j ai eu un frère mais nous ne sommes pas très proche malgré une « petite » différence d âge… en revanche mon mari est très très proche de son frère, ma belle soeur de ses soeurs… et c est chouette les familles « plus grandes » car il y a plus de « vrais » personnes dans ce monde si dur… alors oui c est du boulot, c est un cout, ca fatigue, ca change les rapports, le corps… mais ca apporte aussi à terme tellement de richesses que sincèrement j y réfléchis sérieusement aussi…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *