Et si mon bébé préfère la nounou ?

Quand on choisit (ou pas) de laisser son bébé chez une nounou, ce n’est pas toujours évident à vivre pour un cœur de maman. Déjà c’est pas évident de trouver la bonne personne qui nous conviendra et ensuite c’est pas évident de gérer cette relation qui va s’installer entre notre petit bébé et une personne que l’on ne connait pas. Je suis sûrement pas la seule à avoir eu parfois l’impression que mon bébé préfère la nounou, enfin j’espère…

Ma grande pleurait quand j’arrivais

Déjà pour ma première c’était compliqué. Tout bébé ça allait mais petit à petit elle pleurait quand j’arrivais et ne voulait pas partir avec moi. Bon je vous avoue que je n’étais pas très bien chaque soir en allant la récupérer et pendant tout le trajet en voiture où elle pleurait quasi tout le long. Là on se dit clairement qu’elle préfère la nounou, qu’elle nous aime pas…oui on dramatise vite mais c’est pas facile de se sentir rejetée par son bébé. J’en ai parlé à droite à gauche et finalement on m’a rassuré en me parlant de la figure d’attachement. Vous connaissez ? C’est quand ton bébé retient ses émotions la journée et lorsqu’il voit la personne en qui il a le plus confiance, il décharge tout ! Je résume bien sûr, c’est un peu plus complexe mais pour ma grande c’est un peu ça et le fait je pense qu’elle marque son mécontentement sur le fait qu’on la laisse.

Elle le fait encore maintenant et le faisait également beaucoup à son père petite lorsqu’il était absent : au retour elle ne montre pas qu’elle est contente de nous revoir, au contraire elle est indifférente ou nous repousse pour montrer qu’elle n’est pas contente de ne pas nous avoir vu. C’est un trait de caractère je pense et même si à chaque fois on lui explique qu’on revient, que c’est juste une journée (ou une nuit), qu’elle sera avec sa grand-mère ou l’un de nous, ce qu’elle va faire…ça ne lui plait pas. D’ailleurs si je lui dis à l’avance que je ne vais pas être là, les nuits avant elle fait des cauchemars, se réveille la nuit pour boire…Bref elle n’aime pas les séparations.

Rentrer dans leur monde

Une autre chose qui va faire que vos enfants vous repoussent ou pleurent quand vous arrivez c’est que vous les stoppez dans ce qu’ils sont en train de faire. C’est plus facile quand ils sont grands et qu’ils expriment plus facilement leurs émotions. Certains soirs quand j’arrive à la garderie et que ma fille joue avec sa meilleure copine, elle me dit “oh non pas déjà!” alors qu’il est 18h passé ! Ils jouent, ils font quelque chose sans vous et d’un coup vous arrivez. Vous êtes tellement contents de les voir que vous les prenez dans les bras et vous ne comprenez pas qu’ils ne vous soient pas aussi contents. Mettez-vous à leur place : parfois vous travaillez, regardez une série ou répondez à un mail et d’un coup quelqu’un arrive et vous dérange. Même si vous aimez cette personne, que vous êtes contents de la voir, vous aimez aussi finir ce que vous faites pour être totalement disponibles et prêts. Les enfants c’est pareil il faut attendre qu’ils soient prêts, qu’ils ne soient plus concentrés sur autre chose ou qu’ils terminent tout simplement. Encore maintenant quand je vais chercher ma fille à l’école et qu’elle est en train de colorier par exemple, souvent j’attends qu’elle termine son dessin (bon pas longtemps je vous rassure) et ensuite elle me saute dans les bras.

Et la petite alors ?

Pour la petite c’est un peu différent, elle n’a pas du tout le même caractère que sa sœur. Au moins j’ai l’expérience de la première et je dois avouer que je suis un peu plus sereine. Sa nounou est super, je suis vraiment contente de l’avoir trouvé c’est une perle ! Donc je suis rassurée quand elle est chez elle. Ma bébé l’aime beaucoup, elle lui fait des câlins et c’est normal. Mais j’avoue que ça me fait quand même bizarre car pour moi c’est une étrangère au final je la vois 10 minutes par jour mais pour ma fille c’est une personne importante. Je préfère évidemment qu’elle soit contente de la voir que le contraire, au moins cela veut dire qu’elle est bien chez elle. Mais évidement ce n’est pas toujours évident de voir cette relation s’installer entre elles. Elle passe toute la journée avec ma fille, voit ses progrès autant que moi si ce n’est plus…et elle a un rôle important dans la vie de votre bébé c’est pourquoi il faut bien la choisir. Si cela ne se passe pas bien quand vous allez chercher votre bébé chez la nounou, pensez à lui demander de l’aide, elle est aussi là pour faciliter ces moments, pas pour les empirer (chose que la nounou de ma grande ne faisait pas du tout et du coup ça empirait les choses). Par exemple, elle peut expliquer à votre enfant que vous allez bientôt arriver, que ça va être l’heure de partir, commencer à ranger certains jouets pour lui faire comprendre que la journée chez nounou est finie… Tout le monde sera plus serein.

Au début j’ai commencé à refaire la mère relou : la prendre dans les bras dès que j’arrivais mais elle se débattait et commençait à pleurer. Donc quand tout bébé elle était dans les bras de la nounou je ne faisais rien, je discutais avec la nounou tout en faisant des sourires, des petites caresses à ma bébé et à un moment d’elle même elle venait vers moi. Maintenant qu’elle tient assise quand j’arrive elle est en train de jouer, je m’assois à côté d’elle et j’attends qu’elle termine et qu’elle se tourne vers moi. Parfois ça prend un peu de temps mais si je la prends elle n’est pas contente donc je la laisse finir ce qu’elle fait. Depuis quelques jours dès que j’arrive elle me tend les bras, je la prends et elle me fait un gros câlin. C’est un bébé très câlin.

Écouter votre enfant

En conclusion, pour que tout se passe bien et que tout le monde le vive bien il faut écouter votre bébé. Certains n’auront aucun problème à vous sauter dans les bras dès que vous arrivez et ça ne veut pas dire qu’ils sont pas bien chez la nounou. D’autres auront besoin d’un peu plus de temps. Avec le temps, de la patience et évidemment beaucoup d’amour vous arriverez à voir comment il faut réagir. Dans tous les cas, c’est votre bébé et il vous aime (plus que la nounou évidemment). Et comme dirait mon homme de toute façon elle a pas le choix c’est nous ses parents ! N’hésitez pas à dédramatiser la situation en essayant d’en rire, ça marche aussi 😉

5 commentaires sur “Et si mon bébé préfère la nounou ?

  1. Quand je suis devenue assistante maternelle, je me posée la question inverse. Qu’allais je ressentir face a ces enfants avec qui je passe plus de temps que les miens ? Fais je m’attacher ? Fais les “aimer” ? Est ce que cela sera le même amour que pour mes filles ? Alors oui on s’attache, mais c’est inévitable lorsque l’on aime son métier. Mais non je ne les aime pas, ce ne sont pas mes enfants. Je fais tout ce qu’il faut pour les accompagner eux et leurs parents dans leur développement. Je leur prodige de l’attention, des soins, des jeux, du réconfort, des encouragements mais surtout ma présence : c’est mon métier et je l’aime ce métier.
    Avant d’être am, j’ai été parent employeur et j’ai connu ma fille en larme le soir car elle voulait pas partir. Ça fait mal, très mal, mais ce que tu as expliqué est vrai. Mais je rajouterai c’est que quand on rentre chez nous, on a a peine 2h avec notre enfant, temps durant lequel il faut préparer le repas, le bain, le change… Pas vraiment le temps de se poser, de jouer avec eux alors qu’avec l’am l’enfant passe bcp de temps avec elle où elle est là pour lui.
    Avec les loulous que je garde, je connais cette dure phase, car pour moi aussi c’est dur. Je me mets à la place du parent qui essaye de garder une contenance. Généralement j’attends que l’enfant tende les bras vers ces parents durant ce temps je lui raconte sa journée. Il suffit 1 ou 2 minutes avant que l’enfant ne bondisse dans les bras de son parent et lui fasse la fête.
    Parents si je puis vous donner un conseil. Ne retenez qu’une chose, c’est que votre enfant est bien chez la personne que vous avez choisi et vous pouvez être serein.

  2. Je crois que c’est surtout le fait des les interrompre dans un truc qu’ils aiment bien qui les contrarient, bien plus que de retourner avec leur maman/papa. Ici, je le vis encore avec ma bientôt 5 ans, en grande section de maternelle !

  3. Ici, j’ai vécu la crèche et la garderie. Mon mini ne se plaisait pas à la crèche et j’ai vu la différence très rapidement à la garderie : il ne pleure plus lorsque je pars à la garderie après la période adaptation/familiarisation qui a duré trois semaines. Alors qu’à la crèche, il pleurait quand je partais et quand je revenais. Mais à mon retour, ce n’était pas des pleurs en mode “oh non la revoilà” mais plutôt “sauve moi”.
    A la garderie, il ne pleure pas (sauf quand il est dans le jardin et que j’interromps sa balade en voiture) mais il accourt vers moi le sourire jusqu’aux oreilles.
    Je suis tellement contente de le voir si épanouie. Et je suis ravie qu’il accorde toute sa confiance aux personnes qui s’occupent de lui. Je ne me fais aucun doute, du coup, sur leur bienveillance.
    Le fait de le voir pleurer quand il est dans le jardin ne me peine pas car je sais que c’est parce que j’interromps un moment dans lequel il se sent bien

  4. Ahhh que c’est compliqué cette ambivalence de sentiments !
    Je suis Nounou et c’est hyper compliqué aussi de notre côté, on passe plus de temps avec les enfants que leurs parents et du coup, oui il y a des moments que l’on vit “à la place” des parents …
    Moi, par exemple, je ne dis pas aux parents si l’enfant fait ses premiers pas avec moi … si il a fait 2 pas avec moi il le refera avec eux … donc je leur laisse cette joie …
    Je fais “comme si” c’était les miens mais je ne prend pas la place !!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *