Ma culpabilité de working mum

Dans 2 petites semaines je reprends le boulot et je vais devoir laisser mon bébé. Comme toutes les mamans qui travaillent, je culpabilise, je suis triste et en colère en même temps. En colère contre ce système qui oblige les mamans à laisser leur si petit bébé. Un jour quelqu’un m’a dit que c’était juste un choix à faire. Mais c’est faux, je n’ai pas le choix. J’ai fait des études, j’ai bossé pour ce job, ce salaire et on a un crédit, une maison à payer, on peut pas se permettre de perdre mon salaire. Cela ne m’empêche pourtant pas de culpabiliser.

Culpabilité de maman

Je parle de culpabilité de maman car c’est ce que je ressens et j’ai l’impression que c’est plus facile pour les papas, en tout cas pour mon homme.

Je suis passée au boulot la semaine dernière et c’était comme si j’étais jamais partie et en même temps beaucoup de choses ont changés. Mon boulot, mes supérieurs, tout a changé mais ça ne me fait pas peur. Je me plaindrais, je ralerais surement mais je m’adapterais, ça ne me fait pas peur du tout. J’admire les mamans au foyer, je les envie de pouvoir profiter de leurs enfants pendant 3 ans, de les voir évoluer, les premiers pas, les premières fois…et pourtant je ne sais pas si je pourrais le faire. J’aime travailler, sortir de chez moi, me rendre utile, faire ce que je sais faire, avoir des challenges, apprendre. Même si c’est dur de laisser mon bébé, j’aime travailler et pourtant je culpabilise de ressentir tout ça.

Fossé entre maman à la maison et maman qui travaille

D’ailleurs je trouve que le système est fait pour créer un fossé entre les mamans qui travaillent et celles qui restent à la maison. Pour les activités extra-scolaires par exemple. Elles sont toujours le soir à 17h ou le mercredi. Donc tous les enfants de parents qui travaillent sont limités aux activités qui se déroulent le samedi. Je ne généralise pas bien sûr mais en tout cas, dans ma commune et les communes voisines la plupart des activités sont soit le mercredi soit en semaine à 17h ! Autant vous dire qu’en finissant à 17h30 je ne peux pas l’y emmener. Les activités du week-end sont souvent faites par des organismes privés et donc à un tarif beaucoup plus élevé que ce que pratiquent les associations des mairies.

J’ai fait le choix de ne pas travailler le mercredi après-midi pour que ma fille puisse faire de la danse et surtout pour que je puisse être avec elle car j’en souffrais beaucoup. Cela engendre forcément une perte de salaire qui peut être importante, lorsque comme nous, vous avez un crédit maison. Vous allez me dire, personne ne t’oblige à acheter une maison, à faire construire…Non évidement en gros je dois choisir entre vivre dans une jolie maison avec ma famille où chacun a sa chambre, de l’espace et un jardin, ou ne pas travailler et permettre à ma fille de faire des activités extra-scolaires et vivre dans un autre cadre ou bien me trouver un mari qui gagne beaucoup d’argent pour me permettre de rester à la maison. J’exagère un peu évidemment mais je trouve que si le système était mieux fait nous n’aurions pas ce choix à faire. Nous nous sentirions moins coupable.

Et si j’avais le choix

Pour l’instant cette échéance, cette reprise m’angoisse. Je n’arrive pas à penser sereinement au fait de laisser ma fille. Et pourtant j’ai confiance en la personne qui va la garder mais je ne serai pas là pour la consoler, la câliner alors qu’elle est si petite. Cette durée de congé maternité en France est tellement ridicule ! Pour l’instant je suis triste mais je sais qu’une fois que j’aurai repris ça ira mieux, la routine fera son job mais cette petite culpabilité de working mum ne me quittera pas. Je n’arrêterais pas de travailler si j’avais le choix mais je pense que je diminuerai. D’ailleurs mon objectif est d’arrêter de bosser le mercredi matin et de finir plus tôt le soir quitte à raccourcir ma pause déjeuner. En attendant je profite de mes filles à fond et j’essaie d’organiser au mieux ma reprise !

Et vous, maman à la maison ou au bureau ?

culpabilité de working mum

2 commentaires sur “Ma culpabilité de working mum

  1. Pareil pour moi, je reprend début avril et je ressent la même chose.Après une longue hesitation sur le fait de prendre un congé parental qui n’est malheureusement pas possible financièrement.

  2. Maman travaillant à la maison j’ai la chance d’avoir mes 2 enfants de 3 ans 1/2 et presque 6 mois… mais je travaille 50h par semaine parfois plus alors les activités extra-scolaires n’en parlons pas.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *